• Lucas

Comment fonctionne le robot autonome Basset Jones ?



Le fonctionnement du Basset Jones

Le robot autonome Basset Jones dispose d’un mode de contrôle manuel et automatique. Le premier mode permet de diriger soi-même le robot à partir de l’application, notre téléphone devient donc la télécommande du robot.


Le second mode, c’est-à-dire l’automatisation du robot est tout aussi simple à expliquer. Le mode de contrôle automatique consiste à donner en consigne une zone à détecter. Cette zone est définie par l’utilisateur lui-même en coordonnées GPS. Une fois le robot configuré au préalable sur l’application, il entame seul un mouvement asservi en trajectoire. Il se déplace donc seul en quadrillant la zone définie auparavant et utilise les divers capteurs embarqués (centrale inertielle, caméra GPS et encodeurs) pour se localiser et ajuster sa trajectoire si nécessaire !

Dès lors que le Basset Jones détecte un objet métallique, il s’arrête et envoie sa position à l’utilisateur directement sur l’application grâce à un petit point qui apparaît sur la carte. Il effectue également une trace de peinture au sol pour faciliter la découverte. A la fin, le Basset Jones s’arrête et le tour est joué ! Il n’y a plus qu’à aller creuser à l’aide son pointeur et sa pelle pour découvrir de belles trouvailles.


Les réponses aux questionnements divers

Nous avons reçu beaucoup de questions légitimes sur le fonctionnement et la fiabilité du robot autonome Basset Jones, nous avons donc décidé de répondre le plus sincèrement possible aux questions posées le plus régulièrement !


La vitesse du robot n’est pas un peu trop rapide ?


La vitesse ne gêne pas la détection étant donné que lorsque le disque détecte un objet métallique il s’arrête pour envoyer sa position GPS. De plus, la vitesse est ajustable puisque nous commandons la vitesse de rotation des roues.

Il n’y a pas d’interférences entre le disque et les composants du robot ?


Les capteurs ne créeront pas d’interférences majeures avec le détecteur étant donné la faiblesse du champ qu’ils émettent. Le détecteur quant à lui ne perturbera pas les capteurs étant donné sa faible fréquence d’émission (dizaine de kHz) et de sa distance par rapport à ces derniers.




Le robot est-il réellement tout-terrain ?


Équiper le basset de roues large lui rend accessible une multitude de terrain. Il est envisagé de mettre en place une configuration réglable tant au niveau du détecteur que de la hauteur sous châssis. Il serait aussi possible d’asservir le détecteur de métaux en orientation et hauteur.

Il n’y a pas de balayage. Cela ne rend pas la détection plus compliquée ?


Le Basset Jones effectuera un trajet tel qu’il sera amené à quadriller une zone. Cela pourra alors être équivalent à un balayage local. D’autre part, à vitesse raisonnable, il est tout à fait possible de détecter des métaux avec un mouvement linéaire. Le robot pourra aussi effectuer une routine de déplacement localement lorsqu’il aura eu le premier indice d’une potentielle trouvaille.


Pour toute recherche de métaux ou autre, le drone autonome terrestre Basset Jones est là pour vous !


Restez connectés sur nos réseaux sociaux !

Facebook

Instagram

Linkedin

Twitter


English


How the Basset Jones works


The Basset Jones autonomous robot has a manual and automatic control mode. The first mode allows you to control the robot yourself from the application, so our phone becomes the remote control of the robot.

The second mode, i.e. the automation of the robot is just as simple to explain. The automatic control mode consists in giving a set point to an area to be detected. This zone is defined by the user himself in GPS coordinates. Once the robot is pre-configured on the application, it starts alone a motion controlled in trajectory. It moves alone by squaring the area defined beforehand and uses the various onboard sensors (inertial control unit, GPS camera and encoders) to locate itself and adjust its trajectory if necessary! As soon as the Basset Jones detects a metallic object, it stops and sends its position to the user directly on the application thanks to a small dot that appears on the map. It also makes a paint trace on the ground to facilitate the discovery. At the end, the Basset Jones stops and that's it! All you have to do is go digging with your pointer and your shovel to discover beautiful finds.


Answers to various questions


We have received many legitimate questions about the operation and reliability of the Basset Jones autonomous robot, so we have decided to answer as sincerely as possible to the questions asked on a regular basis!


Isn't the robot's speed a bit too fast?


The speed does not hinder the detection since when the disk detects a metal object it stops to send its GPS position. In addition, the speed is adjustable since we control the speed of rotation of the wheels.


There is no interference between the disc and the robot components?


The sensors will not create major interference with the detector because of the weak field they emit. As for the detector, it will not interfere with the sensors given its low transmission frequency (ten kHz) and its distance from them.


Is the robot really all-terrain?


Equipping the basset hound with wide wheels makes it accessible to a multitude of terrain. It is envisaged to set up an adjustable configuration both in terms of the sensor and the height under the chassis. It would also be possible to control the metal detector in orientation and height.


There is no scanning. Doesn't this make the detection more complicated?


The Basset Jones will make such a path that it will have to grid an area. This may then be equivalent to a local scan. On the other hand, at a reasonable speed, it is quite possible to detect metals with a linear motion. The robot will also be able to perform a local movement routine when it has had the first clue of a potential find.


91 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout